Transformé par l’Amour de Dieu

Par Derek Morris

« De loin l’Éternel se montre à moi : Je t’aime d’un amour éternel ; C’est pourquoi je te conserve ma bonté. » – Jérémie 31:3

Mary Ann Roberts a grandi dans un foyer chrétien. Pourtant, dans son jeune âge, elle ne s’est jamais engagée à accepter Jésus comme son Sauveur et Seigneur. Après l’université, elle s’est mariée, son mari a rejoint l’armée et ils sont partis vivre en Europe. Dans cette partie du monde, Mary Ann a coupé tout lien avec l’église et est devenue une fêtarde autoproclamée.

En 1983, elle toucha le fond. Au cours d’un week-end de beuverie, elle fut tellement ivre et malade qu’elle ne put assister à une réunion de famille. Alors Mary Ann décida de demander à Dieu de revenir dans sa vie. À ce moment crucial, l’image qui s’imposa à son esprit fut celle d’un Père aimant courant sur la route à la rencontre de son enfant prodigue. Mary Ann savait qu’elle était cette enfant.

Réalisant qu’elle devait apporter des changements radicaux à son style de vie, elle écrivit à un pasteur chrétien et lui fit part de son engagement à devenir une disciple de Jésus. La femme de ce pasteur compris combien la transition serait difficile aussi a-t-elle soutenu Mary Ann en l’appelant au téléphone tous les matins pendant une année pour prier avec elle.

Bien que Mary Ann ait commencé à fréquenter une église chrétienne et que Dieu soit devenu une partie essentielle de sa vie, elle éprouvait un manque et croyait que Dieu lui réservait une œuvre spéciale qu’elle n’avait pas encore découverte. Elle avait toujours souhaité poursuivre ses études et décida de retourner à l’école. Peut-être que cela comblerait le vide dans son cœur. Elle postula et fut acceptée dans un programme d’études supérieures en sciences et obtint finalement un doctorat en neurosciences. Mais d’une certaine manière, la vie lui semblait encore incomplète.

Durant l’été 2001, Mary Ann participa à un camp meeting en Caroline du Nord. Assise au fond de la salle, elle était surtout intéressée par les rencontres entre amis. Au cours d’une des réunions, un évangéliste chrétien invita ceux qui étaient intéressés par un projet missionnaire au Kenya à le rencontrer après le service.

« Habituellement, j’aime bien réfléchir avant d’agir, se souvient Mary Ann, mais c’était comme si quelqu’un se tenait devant moi et me pointait du doigt ». À la fin de la réunion, elle s’est approchée de l’auditorium avec la ferme conviction que Dieu l’appelait à participer au projet missionnaire au Kenya. Après avoir parlé avec Mary Ann, l’évangéliste l’a invitée à diriger une série de réunions dans la communauté primitive de Rongo, au Kenya. Mary Ann n’était pas un orateur public. Elle n’avait aucune formation en homilétique et absolument aucune expérience du travail missionnaire en ligne de front.

Jamais, il ne lui avait traversé l’esprit que Dieu lui demanderait de devenir prédicatrice. Mais, ce jour-là, elle était ouverte à l’action du Saint-Esprit et en ses propres termes, elle formula une prière radicale : « Seigneur, je Te donne la permission de me jeter dans Ta moisson. »

Quelques mois plus tard, Mary Ann s’est rendue au Kenya pour faire exactement ce pour quoi Dieu l’avait appelée. Bien que terrifiée, chaque soir, lorsqu’elle se levait pour prêcher, elle sentait Dieu parler à travers elle à la foule rassemblée sur la place de la ville. À la fin de ces réunions, plus de 500 personnes ont confessé leur amour pour Jésus lors de la cérémonie de baptême. Comme vous pouvez l’imaginer, Mary Ann était remplie de joie – une joie immense ! Et cette joie n’a pas disparu. Mary Ann a continué à prêcher, à partager l’amour de Dieu et à suivre sa voie. Elle a découvert sa vocation lorsqu’elle a donné à Dieu la permission de l’utiliser dans Sa moisson.

Donnerez-vous à Dieu la permission de vous utiliser dans Sa moisson ? La situation pourrait ne pas être la même qu’il y a trois mois, avant la crise du COVID-19. Mais il reste encore beaucoup à faire et beaucoup d’âmes attendent d’entendre la bonne nouvelle !

Priez et demandez-Lui ce qu’Il voudrait que vous fassiez !

Derek Morris est le président de Hope Channel International. Pour plus d’inspiration comme celle-ci, nous vous encourageons à lire notre livre de la semaine par Derek Morris intitulé

The Radical Prayer (La Prière Radicale) dont la dévotion de cette semaine est tirée.

QUESTIONS À MÉDITER : Qu’en est-il de notre vie aujourd’hui ? Avons-nous donné à Dieu la permission de nous utiliser dans Sa moisson ? Si nous nous sentons éloignés de Dieu, souvenons-nous qu’Il attend les bras ouverts et avec amour que nous nous tournions vers Lui. Il ne veut pas seulement nous accueillir chez Lui, mais Il a aussi une mission spéciale pour chacun de nous. Allons-nous ouvrir nos cœurs à son appel ?

DÉFI À RELEVER : Regardez autour de vous les différentes façons dont Dieu vous montre Son amour. Peut-être verrez-vous Son amour à travers les autres, à travers la nature, ou par d’autres moyens. Lorsque vous découvrez Son amour d’une manière unique, écrivez-le, puis partagez-le avec deux personnes cette semaine, tandis que vous vous appropriez Jean 15:12. Prenez l’habitude de prêter attention à l’amour de Dieu et cherchez des moyens uniques de le partager avec les autres

« Ce n’est pas à cause de la propitiation faite par son Fils que le Père nous aime, c’est parce qu’Il nous aime qu’Il a pourvu à cette propitiation. Jésus-Christ est l’intermédiaire par lequel le Père a pu répandre Son amour infini sur un monde perdu. Dieu a réconcilié, en Christ, le monde avec Lui-même. 2 Corinthiens 5:19. . . Enfants du Roi céleste ! Précieuse promesse !

Thème inépuisable de méditation ! Amour insondable de Dieu pour un monde qui ne L’aimait pas ! Un tel amour est sans exemple ! » – Vers Jésus, p. 20, 23

Pour aller plus loin – Suggestions de lectures complémentaires pour cette semaine :

  • Ellen White, Vers Jésus, chapitre 1, « L’Amour de Dieu pour l’Humanité »
  • Derek J. Morris, The Radical Prayer