Un Héritage Vertueux

Par Frank M. Hasel

Mon grand-père, Franz Hasel, a été ordonné pasteur Adventiste du Septième-jour en Allemagne. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été enrôlé dans l’armée contre sa volonté. Comme mon grand-père voulait honorer les commandements de Dieu, notamment « tu ne tueras point », il a demandé à servir dans le corps médical et a refusé de porter une arme. Mais sa demande a été refusée. Au contraire, il a été placé comme commis dans une autre unité sur la ligne de front. Cependant, sa résolution de ne pas tuer était si ferme qu’il a porté un pistolet en bois dans son étui pendant toute la durée de la guerre. Bien qu’en diverses occasions, il ait pensé qu’il pourrait mourir, à maintes reprises, Dieu a miraculeusement protégé mon grand-père. Son histoire bouleversante et inspirante peut être lue dans le livre « : « A Thousand Shall Fall » (Que Mille Tombent).

Mon grand-père nous a souvent raconté une histoire qui n’est pas incluse dans ce livre. Pendant son service en Russie, loin de chez lui, son unité avait été chargée de fouiller les maisons de chaque village que les Allemands avaient pris d’assaut lors de leur progression en Russie. Ils avaient reçu l’ordre de rechercher les résistants qui se cachaient à l’intérieur et qui attaquaient les troupes allemandes qui avançaient. Il leur avait été demandé de tirer immédiatement et sans réfléchir sur toute personne qu’ils trouveraient cachée.

Un jour, alors que mon grand-père fouillait méticuleusement une maison, il eut le sentiment profond d’une situation inhabituelle. Lorsqu’il entra dans une certaine pièce, il la trouva vide, mais il avait toujours l’impression de quelque chose de suspect. Lorsqu’il vérifia sous le lit, il vit un jeune homme qui le regardait fixement. Mon grand-père savait que s’il exposait ce jeune homme, il serait certainement abattu. Ils ont fermé les yeux pendant une fraction de seconde qui semblât durer une éternité. Puis, mon grand-père s’est levé, a quitté la chambre et ne fit aucun rapport de ce qu’il avait vu. Il avait eu pitié de ce jeune homme et lui avait épargné la vie.

Quelques semaines plus tard, mon grand-père fut affecté à la patrouille sur une importante voie ferrée. Son devoir était de s’assurer qu’aucun résistant ne bombardait la voie. Il patrouillait seul quand un groupe de cosaques russes sur leurs chevaux fonça sur lui. Il n’y avait aucun moyen de s’échapper. Il se préparait à mourir, convaincu qu’ils allaient sûrement le tuer.

Le groupe l’encercla rapidement, mais mon grand-père a été stupéfait quand il vit le visage de leur commandant en chef. C’était le même jeune homme qu’il avait trouvé caché sous le lit dans la maison. Ils se sont immédiatement reconnus. Le jeune commandant cosaque pointa son arme sur mon grand-père et lui fit signe : « Je pourrais maintenant vous tuer, » a-t-il déclaré, « mais vous avez eu la bienveillance de me sauver la vie. Alors, j’épargnerai la vôtre ! » Puis, il ordonna à ses hommes de continuer. Une fois de plus, dans Sa providence, Dieu avait épargné la vie de mon grand-père. Son amour bienveillant pour cet homme et sa fidélité à Dieu lui étaient rendus. Je suis très reconnaissant pour la vie vertueuse et l’exemple de fidélité et d’amour bienveillant que mon grand-père a laissé. Cet héritage peut aussi être le nôtre.

La fidélité cache un élément particulier. Quelqu’un peut être un peu célèbre ou un peu riche, mais il ne peut pas être un peu fidèle. La fidélité a un caractère exclusif qui requiert un engagement total. Vous êtes soit fidèles à 100 % ou soit infidèles. Si vous êtes fidèles à 95 %, vous n’êtes pas fidèles mais infidèles. La fidélité exige un engagement total. Dieu réclame notre loyauté totale et notre consécration sans réserve.

L’Ancien Testament rapporte l’histoire de Daniel jeté dans la fosse aux lions parce qu’il n’était pas prêt à compromettre sa foi en Dieu. Lorsque Daniel s’est distingué comme un dirigeant sage et fiable pour le roi, ses ennemis sont devenus envieux et ont cherché des moyens de l’accuser. « Mais ils ne trouvèrent aucun motif d’accusation ni aucune preuve de corruption, dans la mesure où il était fidèle » (Daniel 6:4, NASB). J’espère que nos ennemis (si nous en avons), nos amis et tous ceux qui ont observé nos vies au milieu de cette crise COVID-19, arriveront aux mêmes conclusions à notre sujet ! Puissions-nous être des personnes connues pour l’amour bienveillant que nous accordons aimablement aux autres et puissions-nous être respectés pour notre fidélité dans nos actes quotidiens.

Comme Daniel, puissions-nous faire confiance à Dieu pour qu’Il prenne soin de nous alors que nous sommes fidèles à Sa volonté. Peu importe ce que l’avenir nous réserve, soyons des hommes et des femmes bons les uns envers les autres et fidèles à Dieu et à Sa Parole.

Frank M. Hasel, PhD, est théologien et directeur associé de l’Institut de Recherche Biblique de la Conférence Générale des Adventistes du Septième-jour. Frank est également un célèbre auteur et le co-auteur de l’actuel guide trimestriel de l’École du Sabbat « Comment Interpréter les Écritures ». L’histoire présentée dans la dévotion de cette semaine se trouve dans son dernier livre « Living for God » : Reclaiming the Joy of Christian

Virtue (Vivre pour Dieu : Retrouver la Joie de la Vertu Chrétienne).

QUESTIONS À MÉDITER : Comment pouvez-vous multiplier des actes sincères de bienveillance envers votre entourage ? Dans quels domaines vous est-il difficile d’être aimables envers les autres et fidèles à Dieu ? Quels sont les moyens spécifiques que vous aimeriez développer dans votre fidélité ? Daniel est un bon exemple de la façon dont la fidélité d’un homme à Dieu a influencé tout un royaume. Comment votre amabilité pourrait-elle aider les autres à comprendre le véritable caractère de Dieu ? Comment votre fidélité à Dieu pourrait-elle ouvrir des portes pour montrer Sa fidélité à ceux qui vous entourent ?

DÉFI À RELEVER : Il peut être facile de professer publiquement en paroles et en chansons sa fidélité à Dieu. Cependant, c’est souvent dans les petits actes de la vie – quand personne ne regarde ou quand personne que vous connaissez ne vous regarde – que l’authenticité de la fidélité d’une personne est mise à l’épreuve. Demandez à Dieu de vous aider à voir les domaines de votre vie qui ont besoin d’être transformés. Priez pour que Jésus vive Sa vie en vous et pour que vous ayez la force de choisir l’option de la fidélité lorsque vous êtes subjugués par la tentation.

« Le fait qu’une personne manifeste une extase spirituelle dans des circonstances exceptionnelles ne prouve pas d’une manière évidente qu’elle est chrétienne. La sainteté n’est pas une extase ; c’est un abandon total à la volonté de Dieu. C’est vivre chaque parole qui sort de Sa bouche, accomplir Sa volonté, se réfugier en Lui dans l’épreuve, dans les ténèbres aussi bien que dans la lumière; c’est marcher par la foi et non par la vue, s’attendre à Dieu en toute confiance et se reposer sur Son amour. » – Conquérants Pacifiques, p. 46

Pour aller plus loin – Suggestions de lectures complémentaires pour cette semaine :

  • Ellen White, Christian Help Work
  • Frank M. Hasel, Living for God: Reclaiming the Joy of Christian Virtue