Morning Watch du 2 septembre 2020

S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité. 1 Corinthiens 15 : 13.

La résurrection et l’ascension de notre Seigneur sont une garantie certaine du triomphe des saints sur la mort et le sépulcre, et un gage de la possession du ciel par ceux qui lavent leur robe [leur caractère] et la blanchissent dans le sang de l’Agneau. Jésus est monté auprès du Père comme représentant de l’humanité, et ceux qui reflètent son image contempleront et partageront sa gloire. 

Il y a des demeures pour les pèlerins que nous sommes. Il y a des robes, des couronnes et des palmes de victoire pour les justes. Tout ce qui nous a troublés dans les dispensations divines deviendra clair, ainsi que les choses difficiles à comprendre. Les mystères de la grâce nous seront dévoilés. Où nos esprits bornés ne voyaient que confusion, nous découvrirons une harmonie merveilleuse. Nous reconnaîtrons alors que c’est l’amour infini qui a ordonné les péripéties les plus pénibles de notre existence. Lorsque nous nous rendrons compte de la tendre sollicitude de celui qui fait tout concourir à notre bien, nous nous réjouirons d’une joie ineffable et glorieuse. 

La douleur ne saurait exister dans le ciel. Dans la demeure des rachetés, il n’y aura ni larmes, ni cortèges funèbres, ni vêtements de deuil. Là, “aucun habitant ne dit: je suis malade! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités”. Ésaïe 33:24. Le bonheur deviendra toujours plus intense, à mesure que se déroulera l’éternité. —

Bientôt nous verrons celui sur lequel se sont concentrées toutes nos espérances. En sa présence, les épreuves et les souffrances de cette vie nous paraîtront alors bien insignifiantes. “N’abandonnez donc pas votre assurance à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. Encore un peu, un peu de temps: celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas.”

Mon frère, ma sœur, je vous supplie de vous préparer pour la venue du Seigneur sur les nuées des cieux. Jour après jour, extirper de vos cœurs l’amour du monde. Comprenez par expérience ce qu’est la communion avec le Christ. Préparez-vous pour le jugement, afin que lorsque le Sauveur reviendra pour être “admiré en tous ceux qui auront cru”, vous soyez parmi ceux qui iront à sa rencontre. En ce jour là, les rachetés resplendiront de la gloire du Père et du Fils. Les anges avec les harpes d’or, accueilleront leur Roi accompagné de ses trophées: ceux qui ont été lavés et blanchis dans le sang de l’Agneau. Un chant de triomphe remplira le ciel. Le Christ a vaincu; il entre dans les parvis célestes, suivi de tous ses rachetés, témoins de la réussite de sa mission de souffrance et de sacrifice. 

Levez les yeux! Regardez en haut! Que votre foi augmente sans cesse! Qu’elle vous guide dans l’étroit sentier qui aboutit aux portes de la cité céleste, dans la gloire infinie réservée aux rachetés. “Soyez donc patients, frères, dit l’apôtre Jacques, jusqu’à l’avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière-saison. Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs, car l’avènement du Seigneur est proche.” Jacques 5:7, 8. — Prophètes et rois, 554-555. CL 290.3