18 septembre 2020 – Pour aller plus loin…

Réflexion avancée: « Dieu a appelé Son église en ce jour, comme à l’ancien Israël, pour qu’elle soit comme une lumière sur la terre. Par la puissance tranchante de la vérité; les messages des premier, deuxième et troisième anges; Il les a séparés des églises et du monde pour les amener dans une proximité sacrée avec Lui-même. Il en a fait les dépositaires de Sa loi et leur a confié les grandes vérités de la prophétie pour ce temps. Tout comme les oracles sacrés dédiés à l’ancien Israël, ils constituent une mission sacrée à communiquer au monde.

Les trois anges d’Apocalypse 14 représentent ceux qui acceptent la lumière des messages de Dieu, et qui, comme des agents, doivent les procla- mer à toute la terre. Jésus déclare à Ses disciples: ‘‘Vous êtes la lumière du monde’’, Matthieu 5:14. À chaque âme qui accepte jésus, la croix du calvaire proclame: ‘‘Considérez la valeur d’une âme’’. ‘‘Allez par tout le monde et prêchez l’évangile à toute la création’’, Marc 16:15. Rien ne doit entraver cette œuvre. C’est la plus importante pour notre temps, et ses effets doivent se prolonger jusque dans l’éternité. L’amour que Jésus a manifesté par Son sacrifice pour racheter les âmes des hommes animera tous Ses disciples.

Christ accepte avec une grande joie les services de tous ceux qui se sou- mettent à Sa volonté. Il unit l’homme à Dieu pour communiquer au monde les mystères de l’amour incarné. Que cet amour soit le sujet de vos conver- sations, de vos prières et de vos chants. Remplissez le monde de ce message; faites-le connaitre au près et au loin » – Ellen G. White, Conseils à l’Église, p. 44.

Discussion:

Comment les messages des trois anges d’Apocalypse 14 identifient-ils la mission de l’Église Adventiste du Septième Jour?

Pensez au sabbat et à l’importance de ce qu’il représente. Comme nous l’avons vu cette semaine, le message qu’il contient est si impor- tant que Dieu ordonne que nous mettions à part un septième de notre vie afin de nous souvenir de Lui comme notre Créateur et notre Rédempteur. De plus, contrairement à une montagne sainte ou une ville sainte, nous n’avons pas besoin d’y aller pour adorer. Chaque semaine, à environ 1600 km par heure (au moins, près de l’équateur), le sabbat vient à nous. Comment cette vérité nous aide-t-elle aussi à comprendre l’importance du jour et ce qu’il indique?

Comment expliquer l’idée de la chute de Babylone ou le concept de la marque de la bête de la manière la plus convaincante? En d’autres termes, comment pouvons-nous présenter ces vérités de la manière la moins offensante possible, même si nous devons comprendre que, mal- gré tous nos efforts, certaines personnes seront offensées?