25 septembre 2020 – Pour aller plus loin…

Réflexion avancée: « Ceux qui assument le leadeurship spirituel de l’église devraient trouver des moyens de donner à chaque membre de l’église l’occasion d’agir en partie dans l’œuvre de Dieu. Trop souvent par le passé, cela n’a pas été fait. Les plans n’ont pas été clairement établis et pleinement mis en œuvre pour que les talents de tous puissent être employés dans le service actif. Il n’y a que peu de gens qui se rendent compte de tout ce qui a été perdu à cause de cela.

Les leadeurs de la cause de Dieu, en tant qu’intendants sages, doivent établir des plans pour faire avancer l’œuvre. Dans leur planification, ils doivent donner une étude spéciale à l’œuvre qui peut être faite par les laïcs pour leurs amis et voisins. L’œuvre de Dieu sur cette terre ne peut jamais être achevée tant que les hommes et les femmes qui composent notre église ne se rallient à l’œuvre et n’unissent leurs efforts à ceux des pasteurs et des responsables de l’église.

Le salut des pécheurs exige un travail sérieux et personnel. Nous devons leur porter la parole de la vie, et non pas attendre qu’ils viennent à nous. Oh, si je pouvais dire aux hommes et aux femmes des paroles qui les inciteraient à agir avec diligence! Nous avons un temps très limité pour agir. Nous nous trouvons aux frontières mêmes du monde éternel. Nous n’avons pas de temps à perdre. Chaque moment est d’or et trop précieux pour être consacré uniquement à l’égoïsme. Qui cherchera Dieu sérieusement et puisera en Lui la force et la grâce pour être Son fidèle ouvrier dans le domaine missionnaire?

Dans chaque église, il y a du talent qui, avec le bon type de travail, pourrait être développé pour devenir une grande aide dans cette œuvre. Ce qu’il faut maintenant pour l’édification de nos églises, c’est la sagesse pour discerner et développer le talent dans l’église, un talent qui peut être éduqué pour l’usage du Maitre » – (traduit d’Ellen G. White, Testimonies for the Church, vol. 9, pp. 116, 117).

Discussion:

Quelle est la pensée principale dans la citation d’Ellen G. White ci-dessus? Quel impact cela peut-il avoir sur votre témoignage personnel et sur l’action sociale de votre église?

Comment l’amour authentique se manifeste-t-il toujours? Quelles sont les formes d’amour contrefaites qui n’ont pas grand-chose à voir avec l’amour authentique?

En classe, parlez des sacrifices que les gens ont faits pour le Seigneur, y com- pris la perte de vies humaines. Que pouvez-vous apprendre de ces histoires?

Pensez à votre réponse à la question de la fin de la leçon de dimanche, sur ce que vous avez sacrifié pour Christ. Qu’avez-vous sacrifié? Pourquoi l’avez-vous fait? Cela en valait-il la peine? Comment pourriez-vous expliquer à quelqu’un qui n’est pas chrétien, ce que vous avez fait et pourquoi vous l’avez fait?