9 octobre 2020 – Pour aller plus loin

« Le père aussi bien que la mère est responsable de l’éducation de l’en- fant, dès le départ, et il est essentiel que tous deux se préparent soigneu- sement et complètement. Avant d’envisager d’être parents, les hommes et les femmes devraient s’informer des lois relatives à la croissance…; ils devraient comprendre aussi les lois du développement mental et moral. » Ellen G. White, Éducation, p. 220.

« L’apprentissage de la collaboration commence à la maison, dans la vie quotidienne; père et mère partagent la responsabilité d’éduquer leurs enfants, et devraient s’efforcer d’agir toujours de concert. Qu’ils se confient à Dieu et Lui demandent de les aider à se soutenir mutuellement… Les parents qui agissent ainsi ne critiqueront pas le maitre. Ils sentent bien que dans l’intérêt de leurs enfants et par honnêteté envers l’école ils doivent, autant que faire se peut, aider et estimer celui qui prend part à leur responsabilité. » – Ellen G. White, Éducation, p. 226.

Discussion :

 Que nous ayons des enfants ou non, nous existons tous dans une sorte de domicile, et nous interagissons tous avec les autres également. Qu’avez-vous appris de la leçon de cette semaine qui peut vous aider à interagir avec les autres, ou même à être témoin, que ce soit dans le lieu où vous vivez ou ailleurs?

 Nous avons tendance à considérer l’éducation comme une bonne chose. (Après tout, qui peut être contre l’éducation?) Mais est-ce tou- jours le cas? Quels sont les exemples de perversion de l’éducation et de sa transformation en quelque chose de mauvais? Que pouvons-nous apprendre de ces exemples négatifs qui pourraient nous aider à faire de l’éducation une bonne chose?

 Comme l’indique l’étude de mercredi, nous avons tous reçu le don sacré du libre arbitre. Tôt ou tard, lorsque les enfants deviendront de jeunes adultes ou même des adultes, ils devront prendre leurs propres décisions concernant le Dieu qu’on leur a enseigné tout au long de leur jeune âge. Pourquoi tous les parents, et quiconque, en réalité, qui cherchent à témoigner aux autres et à leur enseigner l’évangile doivent-ils toujours garder à l’esprit cette vérité cruciale sur le libre arbitre?