Morning Watch du 31 octobre 2020

La réforme alimentaire

Pourquoi dépenser de l’argent pour quelque chose qui ne nourrit pas ?Pourquoi vous fatiguer pour quelque chose qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi bien, alors vous aurez de bonnes choses à manger, vous goûterez des choses délicieuses. – Ésaïe 55 : 2

La réforme sanitaire consiste à choisir intelligemment les aliments les plus sains et à les préparer de la manière la plus simple et la plus hygiénique. 

Notre corps est constitué d’éléments renfermés dans la nourriture que nous absorbons. Nos tissus sont soumis à une usure constante; le moindre fonctionnement d’un organe produit une détérioration, et la réparation s’en effectue grâce à l’alimentation. Chaque organe requiert donc sa part de nutrition; le cerveau, les os, les muscles, les nerfs exigent chacun la leur. N’est-il pas merveilleux, ce procédé par lequel nos aliments sont transformés en sang, et ce sang employé à restaurer les tissus usés par le travail ? Jour et nuit, inlassablement, il apporte la vie et la force à chaque nerf, à chaque muscle, à chaque tissu. 

Dieu a doté l’homme d’abondantes ressources destinées à satisfaire un sain appétit. Il lui a donné à profusion, dans les produits du sol, des aliments variés, agréables au goût et nourrissants, et notre bon Père céleste l’a autorisé à en manger librement. Les fruits, les céréales et les légumes, préparés simplement, sans épices ni graisse animale d’aucune sorte, constituent, avec du lait ou de la crème, l’alimentation la plus saine. Ils nourrissent le corps, le rendent robuste et endurant, et donnent à l’intelligence une puissance que les aliments stimulants ne peuvent lui communiquer. 

Rendons notre table attrayante, plaçons-y les bonnes choses que Dieu met si libéralement à notre disposition. Que le moment du repas soit une occasion de détente et de bonne humeur. Et, tout en bénéficiant des bontés de l’Éternel, faisons monter vers lui nos louanges et nos actions de grâces. 

Dieu nous a donné pour nourriture les fruits et les céréales afin que notre sang ne soit pas enfiévré, que nous ayons des nerfs calmes et un esprit lucide.


Le Morning Watch est premier plan de lecture du département de la Jeunesse Adventiste paru pour la première fois en 1908, soit un an avant l’intégration officielle du département dans l’organigramme de l’Eglise.
Le Morning Watch mis en ligne depuis janvier 2020 est l’édition de l’année 1908.