Morning Watch du 14 novembre 2020

Prenez garde, frère, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant. Hébreux 3:12. 

La Bible révèle la vérité avec une telle simplicité et une adaptation si parfaite aux besoins et aux aspirations du cœur humain qu’elle a fait le charme et l’étonnement des esprits les plus cultivés. D’autre part, elle met les humbles et les illettrés à même de comprendre le chemin du salut. Et pourtant, ces vérités si simplement exprimées traitent de sujets si élevés, si profonds, et tellement inaccessibles aux facultés humaines, que nous ne pouvons les accepter que parce que c’est Dieu qui a parlé. Ainsi, le plan du salut nous est révélé de telle manière que chacun peut comprendre ce qu’est la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ, et s’engager dans cette voie pour être sauvé. Et cependant, ces vérités si faciles à saisir contiennent des mystères qui nous voilent la gloire de Dieu — mystères qui confondent celui qui cherche sincèrement la vérité, mais lui inspirent la foi et le respect. Plus il sonde la Bible, plus ferme est sa conviction qu’elle est la Parole de Dieu. La raison s’incline devant la majesté de la révélation divine. {LMC 105.1}

Se rendre compte que la compréhension parfaite des grandes vérités de la Bible nous échappe, c’est simplement reconnaître qu’un esprit borné est incapable de concevoir l’infini; que l’homme, avec ses connaissances limitées, ne peut saisir les desseins de l’Omniscient. {LMC 105.2}Parce qu’ils n’en peuvent sonder tous les mystères, les sceptiques et les incrédules rejettent la Parole de Dieu. Ceux qui professent croire à la Bible ne sont même pas à l’abri de tout danger à cet égard. L’apôtre Paul dit: “Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.” Hébreux 3:12. C’est une chose tout à fait légitime que d’étudier attentivement les enseignements de la Bible et de sonder les “profondeurs de Dieu”. 1 Corinthiens 2:10. Si “les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu, les choses révélées sont à nous”. Deutéronome 29:29. Mais l’effort de Satan vise à pervertir les facultés d’investigation dont nous sommes doués. A l’étude des vérités de la Bible se mêle un certain orgueil qui pousse à l’impatience ou au dépit quand on ne peut pas en expliquer tous les passages d’une manière satisfaisante. Il est trop humiliant de reconnaître qu’on ne comprend pas les paroles inspirées. On ne consent pas à attendre que Dieu juge à propos de nous révéler sa vérité. On a le sentiment qu’on peut comprendre les Ecritures par sa propre sagesse; et, n’y arrivant pas, on est amené à nier virtuellement leur autorité. Il est vrai que bon nombre de théories et de doctrines qui sont généralement considérées comme étant tirées de la Bible n’y trouvent aucun fondement et sont en réalité en opposition avec la teneur générale de ses pages inspirées. Ce fait, qui a été une occasion de doute et de perplexité pour bien des esprits, loin d’être attribuable à la Parole de Dieu, est l’œuvre des hommes qui l’ont pervertie. {LMC 106.1}

S’il était possible à des créatures humaines de parvenir à une parfaite intelligence de Dieu et de ses œuvres, arrivées à ce point, elles n’auraient plus de vérités à découvrir, plus rien à apprendre, plus de progrès à réaliser dans le développement de l’esprit et du cœur. Dieu ne serait plus l’Etre suprême et l’homme, arrivé aux limites extrêmes de la connaissance et du progrès, cesserait d’avancer. Remercions Dieu de ce qu’il n’en soit pas ainsi. Dieu est infini; en lui sont “cachés tous les trésors de la sagesse et de la science” (Colossiens 2:3), et pendant toute l’éternité les hommes ne cesseront de chercher et d’apprendre, sans jamais épuiser les trésors de sa sagesse, de sa bonté et de sa puissance. {LMC 107.1}

Le meilleur chemin, p. 105-107


Le Morning Watch est premier plan de lecture du département de la Jeunesse Adventiste paru pour la première fois en 1908, soit un an avant l’intégration officielle du département dans l’organigramme de l’Eglise.
Le Morning Watch mis en ligne depuis janvier 2020 est l’édition de l’année 1908.