14 janvier 2021 : « Dieu est avec nous »! (Ésaïe 7:14)

Comme le nom des enfants d’Ésaïe (Schear-Jaschub, « un reste reviendra », et Maher-Schalal-Chasch-Baz, qui signifie « rapide est le butin, rapide est la proie »), le nom d’Emmanuel a une signification. C’est littéralement « avec nous, Dieu ». Mais la traduction communément acceptée « Dieu avec nous » manque quelque chose d’im- portant. Comme pour les autres noms hébreux de ce type qui manquent de verbes, le verbe « être » doit être ajouté, car il n’est pas exprimé en hébreu. Ainsi, Emmanuel doit être traduit par « Dieu est avec nous » (voir les mêmes mots dans Ésaïe 8:10), tout comme le nom « Jésus » (grec, et abréviation hébraïque de Yehoshua, ou Josué) signifie « Le Seigneur est le salut », le verbe étant à nouveau ajouté (voir Ésaïe, qui signifie, « le salut de l’Éternel »).

Mais le nom « Emmanuel » n’est pas seulement une description abstraite, c’est l’af- firmation d’une promesse qui s’accomplit maintenant: « Dieu est avec nous »!

Quelle est la signification de la promesse que Dieu est avec nous?_______________________________________________________________________

Il n’y a pas de plus grande assurance et de plus grande consolation. Dieu ne pro- met pas que Son peuple n’endurera pas d’épreuves et de souffrances, mais Il pro- met d’être avec lui. Le psalmiste dit: « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent » (Ps. 23:4, LSG).

Dieu dit: « Si tu traverses les eaux, Je serai avec toi; et les fleuves, ils ne te sub- mergeront point; si tu marches dans le feu, tu ne te bruleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas » (Ésaïe 43:2).

Où était le Seigneur quand les Babyloniens ont jeté au feu les trois amis de Daniel? Dieu était avec eux (Dan. 3:23-25). Et où était le Seigneur au temps de détresse de Jacob, lorsqu’il luttait jusqu’au lever du jour? Dans les bras de Jacob, aussi près qu’il pouvait l’être (Gen. 32:24-30).

Même lorsque le Seigneur n’apparait pas sous une forme physique sur terre, Il passe par les expériences de Son peuple à ses côtés. Où était le Seigneur quand la foule condamnait Étienne avec véhémence? Il se tenait à la droite de Dieu » (Actes 7:55). Mais lorsque Jésus est monté au ciel, Il « s’assit à la droite de la majesté divine dans les lieux très haut » (Heb. 1:3). Pourquoi s’est-Il tenu debout alors qu’Étienne était en difficulté, sur le point d’être lapidé? Comme l’a dit Morris Venden: « Jésus n’était pas près à s’assoir! » (traduit de Roy Gane, God’s Faulty Heroes, Hagerstown, Md.: Review and Herald Pub. Assn., 1996, p. 66).

Même si nous avons la promesse que « Dieu est avec nous », quelle différence cela fait-il si nous sommes encore confrontés à de terribles épreuves et souffrances? Quel bien la connaissance de Sa présence peut-elle donc nous apporter? Expliquez votre réponse.