Une Tranche Par Jour – 24 octobre : Le premier dixième

« Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, et vous dites : En quoi t’avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière ! Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. » (Malachie 3.8-10)

Je me permets de rapporter ici le témoignage véridique d’un homme et d’une femme de foi, Anthony et Angèle, parents de dix enfants, qui, à chaque fin de mois, prenaient le temps de mettre à part ce qui revenait à l’Eternel. Cette histoire a marqué le petit dernier de la famille. Il se souvient d’un jour, pendant les vacances scolaires, que son père est rentré à la maison, après avoir encaissé son salaire et a appelé sa mère. Le petit garçon a vu ses parents se mettre à genoux, remercier le Seigneur pour ses bontés et dans sa prière le père disait au Seigneur qu’avec sa femme, ils voulaient d’abord enlever du salaire la dîme et qu’ils lui faisaient confiance pour le reste. Il comprit ce jour-là que le principe de la dîme était de remettre le premier dixième au Seigneur. Même si ses parents avaient des revenus modestes, ils pouvaient compter les bienfaits du Seigneur dans ce chemin de foi…

La dîme n’est pas la dixième part qui reste lorsque nous avons su bien gérer les neuf autres. La dîme n’est pas ce qui provient de probabilités mensuelles, de prévisions selon les aléas ou même selon le coût de la vie. La dîme n’est pas une somme d’argent que nous parvenons à sauver pour le Seigneur. La dîme n’est pas une taxe que le croyant paye à Jésus-Christ comme prix de son baptême. La dîme n’est pas l’équivalent de l’appréciation du pasteur local, de son travail et du contenu de ses sermons. La dîme n’est pas le salaire du pasteur que nous détenons, comme un pouvoir économique. La dîme appartient à l’Eternel. 

Alors, comment mettre Dieu à l’épreuve ? Il ne s’agit pas ici d’une forme de maîtrise sur les bénédictions. Mettre Dieu à l’épreuve est davantage un test de notre propre foi en Dieu qu’un test sur la capacité de Dieu à « ouvrir les écluses des cieux » pour nous.

Prière du jour : « Merci Seigneur, de nous éduquer dans notre foi. Amen ! »

Une tranche par jour est un livre de méditations quotidiennes sur le fruit de l’Esprit, écrit par le Pasteur Daniel Jennah


© Daniel Jennah / Maradil – 2020
Les méditations sont publiées sur le site restonsunis.com et les pages Instagram et Facebook d’Adventiste Réunion avec la permission de l’auteur.

Il est rappelé que le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.