365 jours avec Jésus – 30 janvier : Nicodème (2)

Selon MatthieuSelon MarcSelon LucSelon Jean
Jean 3.1-21

Esprit de prophétie

Jésus-Christ, Chapitre 17 (pp 154.1-154/3)

Quand le vent souffle dans les branches des arbres on perçoit un bruissement de feuilles et de fleurs; il reste cependant invisible, et personne ne sait d’où il vient ni où il va. C’est ainsi que le Saint-Esprit agit dans le cœur. On ne peut pas mieux l’expliquer qu’on ne peut expliquer les mouvements du vent. Le fait qu’on ne peut indiquer le moment et le lieu précis ou rappeler toutes les circonstances d’une conversion, ne prouve pas que cette conversion n’a pas été réelle. Par des moyens aussi invisibles que le vent, le Christ agit constamment dans le cœur. Peu à peu, même inconsciemment, l’âme reçoit des impressions ayant pour effet de l’attirer vers le Christ. On peut recevoir ces impressions en méditant sur lui, en lisant les Ecritures, ou en écoutant la parole du prédicateur. Soudain, à la suite d’un appel plus direct de l’Esprit, l’âme s’abandonne joyeusement entre les mains de Jésus. De telles conversions sont considérées comme instantanées; en réalité elles sont le résultat d’une action lente, patiente et prolongée de l’Esprit de Dieu.

Quoique invisible, le vent produit des effets visibles et sensibles. De même, l’action de l’Esprit sur l’âme sera manifestée dans tous les actes de celui qui en a éprouvé le pouvoir salutaire. Quand l’Esprit de Dieu prend possession d’un cœur, la vie est transformée. On met de côté les pensées de péché, on renonce aux mauvaises actions; l’amour, l’humilité et la paix succèdent à la colère, à l’envie, aux querelles. La joie remplace la tristesse, et le visage reflète la lumière céleste. Personne n’aperçoit la main qui soulève le fardeau; personne ne voit la lumière qui descend des parvis célestes. La bénédiction est acquise quand une âme capitule devant Dieu. Alors une puissance invisible crée un être nouveau à l’image de Dieu.

Des esprits finis ne sauraient comprendre l’œuvre de la rédemption. Il y a là un mystère qui dépasse l’entendement humain; toutefois celui qui a passé de la mort à la vie sait qu’il s’agit d’une divine réalité. Dès ici-bas il nous est donné de connaître la phase initiale de la rédemption, grâce à une expérience personnelle. Les résultats atteignent les âges éternels.

Pour poursuivre l’étude lire le chapitre 17 du livre Jésus-Christ d’Ellen G. White :


365 jours avec Jésus est une compilation de Merle Poirier, gestionnaire des opérations de AdventistWorld.