L’aube du Sabbat : L’unité

III. Les facteurs de croissance

#3 L’unité

« À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » Jean 13:35

Être disciple de Jésus ne se résume pas à l’amour régnant au sein d’un groupe de croyants, mais c’est à ceci que le disciple est reconnu comme tel. L’amour qui s’exprime parmi les disciples de Jésus est une caractéristique centrale permettant de démontrer leur appartenance à Dieu. 

Le Christ aurait pu parler de l’obéissance, de la connaissance biblique ou encore de la spiritualité. Ce sont des aspects essentiels du christianisme. Mais par ses mots révélés dans Jean 13:35, Jésus dévoile un important facteur de croissance de l’église : l’amour mutuel.

L’amour est la première tranche du fruit de l’Esprit, selon Galates 5:22. Elle est la plus grande des choses, selon 1 Corinthiens 13:13, parmi la foi et l’espérance.

De façon pragmatique, l’amour authentique impacte le monde de façon unique puisqu’il s’agit du trait de caractère que nous avons hérité de Dieu.

« Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. » 1 Jean 4:14

L’amour est la première et plus grande manifestation d’une vie abandonnée à Dieu. Il agit comme un puissant témoin du changement que provoque l’Évangile éternel. L’amour qui règne au sein de la communauté des disciples se manifeste par l’unité, l’harmonie et la communion, des attributs précieux et rarissimes de nos jours.

Une telle église est plaisante à observer, on la rejoint avec enthousiasme et l’on y demeure sans regret. 

Seigneur, je veux participer à la formation d’une communauté aimante, harmonieuse et unie.

Réflexion :

Pour la communauté, les relations sociales sont des facteurs importants d’affiliation ou de séparation selon qu’elles sont solides ou pas. Sans porter de jugement, pensez-vous que votre congrégation soit un lieu d’amour mutuel ? 

Que pouvez-vous faire, à titre personnel, pour améliorer l’unité, l’harmonie et la communion de votre église ?

“À l’aube du sabbat” est une pensée qui interroge sur notre vocation en tant que disciples.

Elle est écrite et publiée par le département des communications de la FEAR (Fédération des Églises Adventistes de La Réunion).