Prends soin de mes brebis

Par Isa

“Mee arai hai chuay mai ka?” (Puis-je vous aider en quoi que ce soit ?) ai-je demandé à deux thaïlandais, un homme et une femme, qui se tenaient près de moi alors que j’attendais mon vol à l’aéroport international d’Orlando. Ils ont eu l’air surpris que j’aie compris leur conversation et m’ont ensuite fait part de leur situation difficile.

“Mon frère se rend seul en Thaïlande”, m’a dit la femme, “et j’ai peur qu’il ne trouve le terminal et la porte d’embarquement pour son vol de correspondance à Los Angeles, car il ne comprend pas l’anglais”.

“Je vais aussi en Thaïlande !” lui ai-je dit. “Quand nous serons à LAX*, je l’aiderai à trouver sa porte.

” Le soulagement inondait leurs visages. “Merci ! Merci !” dit-elle alors que nous nous asseyons pour attendre l’annonce d’embarquement. “Son nom est Wanchai.”

Il y avait une annonce bientôt, mais ce n’était pas celle que je voulais entendre. Notre départ serait retardé en raison de problèmes mécaniques, et le temps que nous arrivions à Los Angeles, je n’aurais qu’une heure pour attraper mon vol de correspondance. “S’il te plaît, Seigneur”, ai-je prié. “Aide-moi à arriver à ma porte à l’heure.”

Lorsque nous avons finalement débarqué à LAX, j’ai ressenti une forte impression du Saint-Esprit : “Prends soin de mes brebis, et je prendrai soin de toi.”

“Seigneur,” ai-je prié, “je m’occupe de Wanchai.” Mais au moment où j’ai réalisé que Wanchai et moi devions nous rendre dans des terminaux différents, j’ai compris l’impact de l’ordre de Dieu.

“Seigneur, cela ne semble pas raisonnable”, ai-je argumenté. “Wanchai a une escale de sept heures. Je vais lui demander de m’accompagner d’abord à mon terminal pour savoir si je peux encore attraper mon vol. Si c’est le cas, je demanderai à quelqu’un de l’escorter jusqu’à son terminal et…”. Le Seigneur m’a soudainement interrompu. “Occupe-toi d’abord de lui, Isa ! Prends soin de mes brebis, et je prendrai soin de toi.” J’ai obéi à mon Père céleste.

Wanchai et moi avons marché jusqu’à son terminal et obtenu son numéro de porte d’embarquement. Puis nous avons marché jusqu’à la mienne. Mais j’étais trop en retard ! Je devais attendre le lendemain matin pour prendre l’avion.

Pendant quelques instants, j’ai eu un sentiment de panique. Puis j’ai respiré profondément et j’ai prié : “Seigneur, tu as promis de prendre soin de moi. Je suis tout à toi. Montre-moi ton plan et aide-moi à le suivre.”

J’ai souri à Wanchai et lui ai demandé s’il avait faim. “Oui !” a-t-il répondu. “J’espérais manger dans l’un des cafés du coin. Veux-tu te joindre à moi ?”

Pendant les trois heures suivantes, j’ai eu l’occasion de partager l’amour de Jésus avec Wanchai. Quelle joie de voir l’étincelle dans ses yeux lorsqu’il a entendu l’Évangile !

En quittant l’hôtel le lendemain matin, j’ai prié : “Père, puisque je n’ai pas fermé l’œil lors de mon dernier vol, pouvez-vous m’accorder un siège côté fenêtre pour que je puisse appuyer ma tête contre le mur et un siège vide à côté de moi pour que je puisse m’étirer pendant les 11 heures de vol ?”.

À l’aéroport, j’ai découvert que le vol était bondé et que je n’étais même pas assuré d’avoir un siège. Alors que j’attendais à la porte d’embarquement, j’ai réfléchi avec regret à ma prière du matin. “Père, si cela te glorifie davantage que je reste un jour de plus pour partager l’Évangile avec quelqu’un, alors laisse-moi rester”, ai-je prié. “Mais si Tu me glorifies davantage en me laissant partir, alors donne-moi une place sur le vol d’aujourd’hui.”

Dieu m’a accordé un siège ce jour-là. Mais pas n’importe quel siège. J’avais un siège côté fenêtre dans la section de première classe qui se transformait en lit !

Alors que j’étais allongé dans mon confortable fauteuil, j’ai médité sur la mission terrestre de Jésus. J’ai pensé qu’il ne vivait pas pour se faire plaisir, mais pour faire la volonté de son Père ; qu’il s’est privé de lui-même pour faire passer les autres en premier, même si cela lui coûtait cher. Et Jésus n’a pas pu voyager en première classe pendant son séjour sur terre. Il a voyagé en classe inférieure.

J’ai repensé à son exhortation : Prends soin de mes brebis en premier.

“Merci, Jésus, de prendre soin de nous en premier et pour la leçon spéciale que tu m’as donnée avec Wanchai. Que je fasse passer tes brebis en premier pour le reste de ma vie.”

* Los Angeles International Airport

Isa a été missionnaire bénévole dans plusieurs pays d’Asie, notamment en Thaïlande, où elle a enseigné la Bible et l’anglais comme deuxième langue. Elle travaille actuellement dans un lieu dont l’identité n’a pas été révélée. Pour des raisons de sécurité, tous les noms utilisés sont des pseudonymes.

Sujets de prière de l’Église mondiale

26 août – 1er septembre 2022

  • Priez pour la semaine de rencontre “Reconstruire l’autel familial”, prévue par les ministères de la famille du GC du 4 au 10 septembre 2022. Pour en savoir plus, cliquez sur https://family.adventist.org/resources/rtfa/
  • Priez pour que les familles adventistes du monde entier s’efforcent dans leur cœur de reconstruire leurs autels familiaux, dans des moments de culte consacrés, et qu’ainsi, elles ramènent Jésus au centre de leur vie comme source de force, de bénédiction et de salut pour leur foyer.
  • Priez pour le pasteur Ted et Nancy Wilson, et beaucoup d’autres, qui tiennent actuellement des réunions d’évangélisation en Mongolie. Priez pour que beaucoup acceptent la vérité de la Parole de Dieu.
  • Priez pour les pasteurs et les responsables d’église dans les pays asiatiques d’outre-mer qui sont actuellement en prison pour de simples délits, comme celui d’imprimer les leçons trimestrielles de l’école du sabbat pour les membres.