Lorsqu’une Tempête Vous Surprend!

Par Paul Dysinger

J’étais en train de coucher notre jeune fils Ethan pour une sieste. C’était une belle journée ensoleillée. Quelques nuages venaient juste de passer. Puis, ça a frappé et ça a frappé vite et fort.

Ethan venait juste de s’endormir quand j’ai entendu ma femme Natasha appeler du salon. Je suis sorti de la chambre et j’ai regardé par la fenêtre. La première chose que j’avais remarquée c’était le vent. Il soufflait incroyablement fort ! Et le ciel devenait de plus en plus sombre.

Puis, nous avons entendu les branches des arbres s’écraser, craquer, se casser. Elles se détachaient littéralement des arbres et se jetaient sur le côté de notre maison depuis les bois voisins. J’ai regardé de l’autre côté de notre chalet pour voir notre serre complètement dépouillée. Le toit en plastique s’était complètement arraché. J’ai pris mon téléphone pour vérifier le temps qu’il faisait, mais l’Internet était hors service.

« Chérie, on y va ? » cria Natasha. « Oui – on y va », répondis-je.

Nous avons attrapé Ethan endormi et j’ai jeté mon ordinateur portable dans mon sac à dos, puis nous avons plongé vers la voiture – effrayés qu’à tout moment une branche volante ou un arbre qui tombe puisse intercepter notre vol. Nous avons prié en suivant le chemin de terre jusqu’à la maison de mes parents où le sous-sol serait un endroit beaucoup plus sûr pour attendre la fin de la tempête. Déjà un arbre était tombé en travers de notre allée et nous devions le contourner. Heureusement, que nous avions pu le faire.

À ce moment-là, il pleuvait averse. Aussi, à travers la pluie aveuglante et le vent déchaîné, nous avons finalement pu atteindre le sous-sol de mes parents et nous mettre à l’abri. Mais aucun d’entre nous n’avait vu venir la situation la plus folle. Personne. Mon oncle était sorti sur le tracteur ; il avait dû l’abandonner et se réfugier à l’intérieur. Il avait aussi une serre qui avait été dépouillée comme la nôtre et une autre qui était en bien plus mauvais état. On aurait dit qu’un éléphant lui avait marché dessus. La tempête nous avait frappés de manière inattendue et nous n’étions pas préparés.

Heureusement, nous sommes tous sains et saufs et tout le monde va bien. Mais elle nous a frappés par surprise et nous n’étions pas préparés. Un peu comme la pandémie du COVID- 19 qui a frappé notre monde sans préparation. Voilà le problème ! Selon la prophétie biblique, nous savons que d’autres tempêtes se préparent à frapper. La question est : « Comment nous préparons-nous à les affronter ? »

Franchement, en tant que jardinier, nous nous sommes rendu compte que nous ne maîtrisons pas la nature. Le vent, la pluie, le soleil, la neige, vous ne pouvez tout simplement pas les contrôler. Vous pouvez planifier et vous préparer à l’avance si vous avez de bonnes prévisions météorologiques. Mais parfois, certaines situations sont imprévisibles. Que se passe-t-il alors ?

Laissez-moi vous dire ce que nous faisons. Nous prions. Nous reconnaissons que Dieu est au contrôle de la situation même quand des choses folles se produisent. Et puis, nous nous levons et nous continuons. Quand la vie s’effondre autour de nous, nous devons nous relever et reconstruire. Les tempêtes de la vie peuvent nous abattre, mais nous devons faire appel à la force de Dieu et avancer.

Pour nous, notre serre a été une petite perte. Bien sûr, elle nous a coûté un peu d’argent et un peu de temps pour la réparer. Mais en quelques jours, le plastique a été remis en place. Nous espérons que nous sommes à partir de maintenant mieux préparés si une telle situation se reproduisait.

Mais qu’en est-il des tempêtes de la vie ? Qu’en est-il des tempêtes physiques, émotionnelles, spirituelles et économiques créées par le COVID-19 ? Comment y réagissez- vous ? Comment allez-vous reconstruire ? Quelles leçons apprenez-vous qui vous prépareront aux futures tempêtes ? Lorsque des événements échappent à votre contrôle, vers qui vous tournez-vous pour trouver force et réconfort ?

Jésus est notre ancre et notre espoir. Nous pouvons nous tourner vers Lui, notre Prince de paix, qui peut calmer les tempêtes par un seul mot. Nous pouvons nous tourner vers Lui pour traverser les tempêtes de la vie et même la fin des temps. Lui ferez-vous confiance aujourd’hui ?

« À celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, parce qu’il se confie en Toi. Confiez-vous en l’Éternel à perpétuité, car l’Éternel, l’Éternel est le rocher des siècles. » – Ésaïe 26 : 3-4

Paul Dysinger et sa femme Natasha vivent dans le Tennessee où ils dirigent une entreprise de jardinage et enseignent aux gens comment cultiver. (borntogrow.net)

QUESTIONS À MÉDITER : Comment avez-vous réagi à la pandémie mondiale ? Comment cela a-t-il affecté ou non votre foi en Jésus ? Êtes-vous prêts à Lui faire confiance pour la prochaine tempête inattendue dans votre vie ? Croyez-vous que Jésus peut vraiment être votre Rocher des Siècles ?

DÉFI À RELEVER : Demandez à Dieu de vous montrer les domaines de votre vie auxquels vous ne lui avez peut-être pas donné pleinement accès. Demandez-Lui de vous montrer tout ce sur quoi vous tenez à garder le contrôle. Demandez-Lui de vous pardonner et de vous aider à avoir confiance en Lui. Peut-être que cette crise pandémique vous a révélé certaines situations de votre vie où vous n’avez pas su exercer votre foi. Priez notre Jésus aimant pour qu’Il vous aide à tout Lui abandonner et à apprendre à Lui faire confiance malgré les tempêtes de la vie.

Pour aller plus loin – Suggestions de lectures complémentaires pour cette semaine:

  • Viatique de La Vie Journalière par Ellen G. White – Le Ministère de la Guérison 405-416
  • Ranime-Nous Seigneur! par Mark Finley