Morning Watch du 12 août 2020

« Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. » Mt. 6:24

La tentation que Satan fit subir à Jésus sur une “montagne très élevée”, compte parmi les plus fortes qui puissent assaillir les hommes. Le diable offrit au Christ tous les royaumes du monde et leur gloire, à la condition qu’il voulût bien l’honorer comme son supérieur. Notre Sauveur ressentit toute la force de cette tentation, mais il l’affronta en notre faveur et remporta la victoire. Il n’aurait pas été ainsi tenté si l’homme ne devait pas subir la même épreuve. Il résista victorieusement, nous donnant un exemple de la façon dont nous devons accueillir Satan lorsqu’il s’approche de nous pour nous faire sortir du chemin de l’intégrité.

Aucun homme ne peut être disciple du Christ s’il place ses affections dans les choses du monde. Jean, dans sa première épître, écrit: “N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui.” 1 Jean 2:15. Notre Sauveur, qui fut en butte aux séductions les plus puissantes de Satan, sait quels dangers nous courons de céder à la tentation d’aimer le monde.

Le Christ s’est identifié à l’humanité en supportant cette épreuve et en triomphant pour nous. Il nous a mis en garde contre les tentations les plus fortes auxquelles Satan nous soumet. Il savait que celui-ci aurait la victoire si l’homme n’était pas particulièrement mis en garde au sujet de la convoitise, de l’amour des richesses et des honneurs du monde. Il dit: “Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur… Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.” Matthieu 6:19-21, 24.

Jésus nous place en face de deux maîtres: Dieu et le monde, et il a clairement mis en évidence le fait qu’il est absolument impossible de les servir tous les deux. Si nous plaçons nos intérêts et notre amour dans le monde, nous n’apprécierons pas les choses qui, par-dessus toutes les autres, sont dignes de notre attention. L’amour du monde exclura l’amour de Dieu et subordonnera nos intérêts les plus élevés aux considérations mondaines. Ainsi, Dieu n’occupera pas dans nos affections et nos dévotions la place que tiennent les choses du monde.

Nos œuvres montreront la place exacte qu’occupent dans notre cœur les trésors terrestres. On apporte tous ses soins, toute son ardeur et toutes ses préoccupations aux intérêts de ce monde, et les intérêts spirituels viennent au second rang. C’est alors que Satan reçoit de nous l’hommage qu’il n’a pu obtenir du Christ. L’amour égoïste du monde corrompt la foi des prétendus disciples du Christ et diminue leur force morale. Plus on aime les richesses d’ici-bas, plus on se sépare de Dieu et moins on participe à sa nature divine, perdant ainsi le sens des influences corruptrices et des dangers auxquels le monde nous expose.

Satan cherche par ses tentations à nous rendre le monde infiniment attrayant. L’amour des richesses et des honneurs lui permet de fasciner les hommes et de gagner les sympathies des chrétiens eux-mêmes. Ils sont nombreux parmi ces derniers ceux qui sont prêts à tous les sacrifices pour acquérir des richesses; et plus leurs succès sont grands dans ce domaine, moins ils apprécient la vérité et moins ils s’intéressent au triomphe de celle-ci. Ils n’ont plus l’amour de Dieu et agissent en insensés. Plus ils amassent des biens, plus ils se sentent pauvres, parce qu’ils en désirent davantage. En même temps, ils sont d’autant moins généreux pour la cause de Dieu.

Les œuvres de ces hommes qui ont un amour insensé des richesses montrent qu’il ne leur est pas possible de servir deux maîtres: Dieu et Mamon. L’argent est leur dieu. Ils se prosternent devant sa puissance. Ils servent le monde totalement. Ils sacrifient leur honneur, qui est leur “droit d’aînesse”, pour un bénéfice terrestre. Leur esprit est sous le contrôle de cette puissance dominatrice, et ils sont prêts à violer la loi de Dieu pour servir leurs intérêts et pour accroître leurs richesses.


Le Morning Watch est premier plan de lecture du département de la Jeunesse Adventiste paru pour la première fois en 1908, soit un an avant l’intégration officielle du département dans l’organigramme de l’Eglise.
Le Morning Watch mis en ligne depuis janvier 2020 est l’édition de l’année 1908.