1er novembre 2020 – Au lieu de se cacher

Lisez Genèse 3:1-11. Pourquoi Dieu a-t-Il demandé à Adam: « Où es-tu? »

Les histoires typiques de la chute dépeignent le fruit comme une pomme. Mais ce n’est pas ce que dit le texte. C’était simplement le « fruit de l’arbre » (Genèse 3,3). Le type de fruit n’a pas d’importance. Il était interdit de manger de cet arbre parce que l’arbre représentait quelque chose. Il représentait la tentation de repousser Dieu et de déclarer: « Je peux être la mesure de ma propre vie. Je peux être dieu pour moi-même. J’ai autorité sur la Parole de Dieu ».

Et, bien sûr, quand le serpent a fait manger à Adam et Ève le fruit de l’arbre, leur vie a dévié de son cours. Et puis, lorsqu’ils ont senti que Dieu était tout près, ils ont essayé de se cacher « au milieu des arbres du jardin » (Genèse 3:8, LSG). 

Comme il est étrange que Dieu demande à Adam: « Où es-tu? » Dieu savait certainement où il se trouvait. Peut-être que le Seigneur a posé la question pour aider Adam et Ève à se rendre compte de ce qu’ils faisaient, à la suite de ce qu’ils avaient fait. C’est-à-dire qu’Il les aidait à voir les tristes résultats de leurs actions. 

Lisez Romains 5:11-19, où Paul, à plusieurs reprises, établit un lien direct entre ce qu’Adam a fait en Éden et ce que Jésus a fait sur la croix. Qu’est-ce que cela devrait nous apprendre sur la façon dont Jésus est venu défaire ce qu’Adam avait fait?

On pourrait dire que le plan du salut est la réponse de Dieu à l’attitude d’Adam et Ève. Ils se cachaient de Dieu dans la honte et la culpabilité de leur péché, et Dieu est venu à leur secours. À notre manière, nous avons fait la même chose, et Jésus est venu nous sauver. C’est pourquoi la question « Où es-tu? » pourrait nous être posée également. C’est-à-dire, où es-tu, dans ton péché et ta culpabilité, par rapport à Jésus et à ce qu’Il a fait pour te sauver?  

Quoi qu’implique l’éducation chrétienne, pourquoi doit-elle impliquer, voire souligner, le fait que notre état naturel est de nous cacher de Dieu, puis de nous diriger vers Jésus comme solution?