Morning Watch du 1er novembre 2020

La foule qui était restée de l’autre côté de la mer avait remarqué qu’il ne se trouvait là qu’une seule barque, et que Jésus n’était pas monté dans cette barque avec ses disciples, mais qu’ils étaient partis seuls.- Jean 6 : 22

Le Christ nous exhorte, par la voix de son prophète: “Partage ton pain avec l’affamé”, “rassasie l’âme défaillante”, “revêts ceux qui sont nus”, “recueille dans ta maison les malheureux sans asile.” Es. 58:7-10. Il nous a donné cet ordre: “Allez dans le monde entier et prêchez l’Evangile à toute la création” Marc 16:15.  Néanmoins il arrive souvent qu’en voyant l’immensité des besoins et la pauvreté des moyens disponibles notre courage fléchit et notre foi nous abandonne. Comme André en présence des cinq pains d’orge et des deux petits poissons, nous nous écrions: “Qu’est-ce que cela pour tant de personnes?” Trop souvent nous hésitons, craignant de dépenser et surtout de nous dépenser pour d’autres. Mais Jésus nous commande: “Donnez-leur vous-mêmes à manger.” Son ordre équivaut à une promesse; il est accompagné de la même puissance qui a rassasié la foule au bord de la mer. 

L’acte par lequel le Christ a pourvu aux nécessités temporelles d’une foule affamée sert d’image à une profonde leçon spirituelle, destinée à tous ses ouvriers. Le Christ donna aux disciples ce qu’il avait reçu du Père; les disciples distribuèrent ce don à la foule, et les personnes présentes se passèrent les aliments les unes aux autres. Ainsi ceux qui sont unis à Christ recevront de lui le pain de vie, la nourriture céleste, et la distribueront à d’autres. 

Comptant pleinement sur Dieu, Jésus prit la petite quantité de pain; et bien qu’elle fût insuffisante même aux besoins de ses disciples, il leur donna l’ordre, au lieu de les inviter à manger, de répartir cette nourriture entre les personnes présentes. Celle-ci fut multipliée entre ses mains, et les mains des disciples, tendues vers le Christ, le Pain de vie, ne restaient jamais vides. Cette faible provision fut suffisante pour tous. Et quand ils furent rassasiés, on ramassa les morceaux qui restaient, et le Christ put manger, avec ses disciples, de ce précieux aliment, dispensé par le ciel. 

Les disciples servirent de moyens de communication entre le Christ et le peuple. Il y a là un puissant encouragement pour ceux qui sont, aujourd’hui, ses disciples. Le Christ est le grand centre, la source de toute force. C’est de lui que ses disciples doivent recevoir leurs ressources. Les plus intelligents, les plus spirituels ne peuvent dispenser que dans la mesure où ils reçoivent. Ils ne tirent rien d’eux-mêmes pour les besoins de l’âme. Il nous est impossible de rien donner si nous n’avons reçu du Christ; et nous ne sommes à même de recevoir qu’en tant que nous communiquons à d’autres. Aussi longtemps que nous transmettons, nous continuons de recevoir; et plus nous donnons, plus nous recevons. C’est ainsi que nous pouvons constamment croire, nous confier, recevoir, et dispenser.


Le Morning Watch est premier plan de lecture du département de la Jeunesse Adventiste paru pour la première fois en 1908, soit un an avant l’intégration officielle du département dans l’organigramme de l’Eglise.
Le Morning Watch mis en ligne depuis janvier 2020 est l’édition de l’année 1908.