3 novembre 2020 – Jésus le Rabbi

De tous les débuts de chapitre dans le Nouveau Testament, aucun n’est plus célèbre que celui-ci: « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu » (Jean 1:1). Et Jean 1 vous emmène bientôt vers le verset inoubliable: « Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité et nous avons contemplé sa gloire, une gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1:14, LSG).

Lisez Jean 1:1-14. Que disent ces textes sur qui était Jésus et ce qu’Il faisait ici? Qu’est-ce que cela devrait nous dire sur Jésus en tant que grand exemple d’enseignant?

Le même Dieu qui a parlé à Adam et Ève dans le jardin, et à Jacob au milieu de nulle part, se présente maintenant comme une personne. Dieu, dit le Nouveau Testament, a été personnifié en Jésus. Par Jésus, nous pouvons apprendre la volonté de Dieu, car Jésus est Dieu.    

Le chapitre poursuit en disant comment Jean-Baptiste était un prédicateur si convaincant que même les chefs religieux de Jérusalem soupçonnaient qu’il pouvait être quelqu’un de spécial. Mais il préparait la voie à quelqu’un de plus grand que lui. Quelqu’un d’étonnamment spécial allait apparaitre, et lui, Jean-Baptiste, serait indigne de « délier la courroie de Ses souliers » (Jean 1:27, LSG)

Le lendemain, il vit Jésus et déclara qu’Il était le « Fils de Dieu ». Ce jour-là, et aussi un jour plus tard, il a appelé Jésus « l’Agneau de Dieu ». 

De plus, deux des disciples de Jean-Baptiste décident eux-mêmes de suivre Jésus. Et lorsque Jésus leur demande ce qu’ils cherchent, ils L’appellent « Rabbi » (ce qui signifie « Maitre ») (Jean 1:38, LSG)

Jésus est donc un rabbin, un enseignant, mais il n’y a jamais eu d’enseignant humain comme Lui, parce que, encore une fois, Il est Dieu. En d’autres termes, Dieu est venu à l’humanité sous la forme d’un être humain, et sous cette forme, Il a fonctionné comme un rabbin, un enseignant. Il n’est pas étonnant qu’Ellen White ait appelé Jésus « le plus grand maitre que le monde ait jamais connu ». (traduit de Signs of the Times, 10 juin 1886). Après tout, ce Maitre était Dieu. 

Considérant qui était Jésus, pourquoi est-il logique d’apprendre de Lui les meilleurs moyens d’enseigner la vérité spirituelle? Que pouvons-nous apprendre de Jésus sur les raisons pour lesquelles ce que nous disons, de même que ce que nous faisons, est important pour l’enseignement?