13 décembre 2020 – Il est temps de s’étonner.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi Dieu a choisi de nous donner deux récits harmonieux de la création dans les deux premiers chapitres de la Genèse ? Genèse 1 raconte la semaine de la création et l’émerveillement croissant de la terre lorsqu’elle prend forme, puis la vie, qui culmine avec la création de l’homme et de la femme le sixième jour. Genèse 2 aborde le même récit, mais sous un angle différent, avec un accent particulier sur le sixième jour. Adam est maintenant au centre de l’image, et tout est décrit comme étant là pour lui et la femme: le jardin, les rivières, les animaux, et, bien sûr, la femme.

La création est trop profonde pour un seul récit. Tout d’abord, nous apprenons l’existence d’un créateur puissant et artistique qui a l’œil pour la beauté parfaite. Ensuite, nous rencontrons le Dieu des relations, qui veut que l’humanité s’aime et prenne soin des autres et du reste de la création.

Lisez Genèse 1 et 2, puis réfléchissez à la façon dont le premier sabbat (Genèse 2:1-3) se rattache au premier récit de la création et au second récit de la création. Comment vos conclusions vous aident-elles à comprendre ce que la bénédiction du sabbat par Dieu et sa sanctification pourrait signifier ?

Imaginez-vous en Adam ou Ève lors de ce premier sabbat. C’est votre premier jour de vie, votre premier jour avec votre conjoint, et votre premier jour avec Dieu. Quelle journée d’éducation! Vous commencez à apprendre à connaitre le Dieu qui a pu créer une telle beauté. Vous vous émerveillez en voyant un éléphant un moment et une grenouille le lendemain, chacun unique. Vous souriez en voyez les bouffon- neries de la girafe ou du buffle. Vous êtes silencieux, émerveillé par la multitude de couleurs et de formes, envouté par la symphonie des sons; vous vous délectez de la gamme des plaisirs du gout et des odeurs et vous aimez explorer les délices des différentes textures. Par-dessus tout, vous commencez à apprendre les relations: res- ponsabilité, attention, amour. Vous en faites l’expérience avec votre Créateur; vous commencez à la pratiquer avec le reste de la création.

Le premier sabbat n’a pas pu être une expérience passive pour Adam et Ève. C’était une occasion créée par Dieu pour qu’ils se concentrent sur leur Créateur et sur la création. C’était un moment d’étonnement pour eux.

Énumérez les différentes possibilités d’éducation qu’Adam et Ève ont eues pendant ce premier sabbat. Laquelle de ces possibilités serait encore pertinente aujourd’hui, même si elle se présente sous une forme différente? Comment peuvent-elles enrichir vos sabbats?