14 décembre 2020 – L’heure de la redécouverte.

L’heure de la redécouverte

Lorsqu’on demande à Moïse de conduire les Israélites hors d’Égypte, il est clair que les masses ont perdu leur perspective d’enfant de Dieu. Ils ont besoin de redécouvrir qui est le Dieu qui leur demande leur adoration et leur fait tant de promesses d’un avenir incroyable. Le sabbat est une expérience d’apprentissage essentielle dans leur voyage de redécouverte. Il devient également un signal clair pour les autres nations de la relation spéciale entre Dieu et cette nation. L’expérience de la manne incarne la manière dont Dieu éduque les Israélites.

Dans Exode 16:14-29, quelles leçons les Israélites doivent-ils apprendre ?

Dieu fournit le miracle de la manne aux Israélites, en leur donnant juste assez de nourriture pour chaque jour. S’Il leur donnait plus que cette quantité, ils pour- raient alors oublier qui était leur pourvoyeur. Ainsi, chaque jour, Il a accompli un miracle pour eux, et ils ont vu la sollicitude de Dieu. Le jour du sabbat, cependant, la situation était différente, pour le marquer comme un jour spécial. Deux miracles étaient alors accomplis: la nourriture était double le vendredi, et elle ne s’abimait pas pendant la nuit. Elle restait donc le sabbat pour que les Israélites s’émerveillent du Dieu qui était leur libérateur et redécouvrent ce que signifiait être le peuple de Dieu.

Les Israélites devaient manger cette manne pendant 40 ans (Exode 16:35). Dieu ordonne également à Moïse de garder un omer rempli de manne pour rappeler aux Israélites comment Il les a nourri dans le désert (Exode 16:32, 33). Cela aurait également été un rappel de l’expérience particulière du jour du sabbat.

Il y a aussi d’autres occasions où Dieu fait comprendre aux Israélites que le sabbat est spécial.

Le sabbat était un moyen pour Dieu d’aider les Israélites à redécouvrir leur identité et leur Dieu. Il leur a été demandé d’obéir et de garder le sabbat saint, mais c’était dans le contexte d’une meilleure compréhension du caractère de leur Créateur et de la construction d’une relation durable et pleine de promesses.

Vous parlez à un adolescent qui trouve le sabbat « ennuyeux ». Il le garde seulement parce que c’est ce que la Bible et ses parents lui disent de faire. Quelles suggestions allez-vous faire pour l’aider à découvrir le sabbat comme une expérience d’apprentissage positive?