22 janvier 2021 : Pour aller plus loin…

Lisez dans Le grand espoir, « Nos morts peuvent-ils communiquer avec nous ? » pp. 405-412. 

« À l’époque des Hébreux, il y avait des gens qui prétendaient, comme le font les spirites aujourd’hui, établir la communication avec les morts. Mais la Bible appelle ces ‘esprits familiers’, comme on appelait ces visiteurs venus d’autres mondes, ‘des esprits de démons’. Le Seigneur nommait ‘abomination’ cette fréquentation des ‘esprits familiers’ et l’avait solennellement interdite sous peine de mort. Aujourd’hui, le mot ‘sorcellerie’ est un mot méprisable. On considère comme une fable médiévale la prétention qu’on puisse entrer en communication avec les mauvais esprits. Mais le spiritisme, dont les adeptes se comptent par centaines de milliers et même par millions, a pénétré dans les milieux scientifiques, a envahi les Églises, est reçu favorablement dans les assemblées législatives et même à la cour des rois. Cette tromperie gigantesque n’est que la réapparition, sous un déguisement nouveau, de la sorcellerie condamnée et interdite autrefois. » Ellen G. White, Le grand espoir, p. 409. 

À MÉDITER 

.Discutez de la question du spiritisme tel qu’il apparait dans les films, les livres, à la télévision, et dans la culture populaire. Si l’on ne peut rien faire pour l’arrêter, comment avertir les autres du danger de ce qui, pour tant de gens, ne constitue rien d’autre qu’un divertissement inoffensif ? Pourquoi une juste compréhension de l’état des morts est-elle si importante pour se prémunir contre ces supercheries ? 

.Lisez Ésaïe 8.20. Reformulez ce verset avec vos propres mots. En classe, demandez à différentes personnes de le lire à haute voix dans différentes versions. Que nous dit le Seigneur ici ? 

.Attardez-vous davantage sur cette idée d’aimer et de craindre Dieu en même temps. De quelles manières notre amour découle-t-il de cette crainte ? Ou bien est-ce notre crainte qui découle de notre amour ? Échangez. 

Résumé : Par l’intermédiaire des actes et de la famille d’Ésaïe, ainsi que par ses paroles, Dieu a affirmé le message d’avertissement et d’espoir : Le seul chemin sûr est de croire que Dieu sait ce qu’il fait. Il a à la fois l’amour et le pouvoir de guider, de protéger, et de subvenir aux besoins de ceux qui le laissent faire. Pour ceux qui se tournent vers d’autres puissances, il n’y a que les ténèbres.

Ecouter toutes les émissions de la semaine