9 février 2021 : Ébranlé mais pas abandonné (Ésaïe 36:21-37:20).

Comment l’habile oraison de Rabschaké a-t-elle affecté Ézéchias et ses fonctionnaires ? 2 Rois 18:37-19:4, Ésaïe 36:21-37:4.

Ézéchias, ébranlé et en deuil, se tourna vers Dieu, cherchant humblement l’intercession d’Ésaïe, le prophète dont son père avait ignoré les conseils.

Comment Dieu a-t-il encouragé Ézéchias ? Ésaïe 37:5-7.

Le message était bref, mais c’était suffisant. Dieu était du côté de Son peuple. Ésaïe a prédit que Sanchérib entendrait une rumeur qui le distrairait de son attaque contre Juda. Cette prédiction s’est immédiatement réalisée.

Temporairement frustré, mais n’abandonnant pas longtemps, Sanchérib envoya à Ézéchias un message menaçant: « Que ton Dieu auquel tu te confies, ne t’abuse point en disant: Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie… Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées ? » (Ésaïe 37:10, 12, LSG; voir aussi 2 Chron. 32:17).

Cette fois, Ézéchias se rendit directement au temple et déploya le mes- sage devant l’Éternel des armées, « assis sur les chérubins » ( Ésaïe 37:14-16, LSG).

Comment la prière d’Ézéchias a-t-elle identifié les enjeux de la crise de Jérusalem ? Ésaïe 37:15-20.

Sanchérib avait attaqué avec précision la plus forte défense d’Ézéchias: la foi en son Dieu. Plutôt que de céder, Ézéchias a fait appel à Dieu pour démontrer qui Il est, « que tous les royaumes de la terre sachent que toi seul es l’Éternel » (Ésaïe 37: 20,LSG).

marDi

Lisez la prière d’Ézéchias (Ésaïe 37:15-20). Sur quels aspects de Dieu se concentre-t-il ? Quel principe voyons-nous dans cette prière qui peut nous encourager et nous donner la force de rester fidèles dans nos crises personnelles ?