13 mars 2021 : Le désir des nations.

« Et les nations marcheront à ta lumière, et les rois, à la splendeur de ton lever » (Ésaïe 60:3, DRB).

Lecture de la semaine: Ésaïe 59; Ésaïe 59:15-21; Ésaïe 60:1, 2; Ésaïe 61; Ésaïe 61:2.

Nous devons apprendre à l’école du Christ. Rien d’autre que Sa justice peut nous donner droit à l’une des bénédictions de l’alliance de la grâce. Nous avons longtemps désiré et essayé d’obtenir ces bénédictions, mais nous ne les avons pas reçues parce que nous avons chéri l’idée que nous pourrions faire quelque chose pour nous rendre dignes d’elles. Nous n’avons pas détourné le regard de nous-mêmes, croyant que Jésus est un Sauveur vivant. Nous ne devons pas penser que notre propre grâce et nos propres mérites nous sauveront; la grâce du Christ est notre seule espoir de salut. Par Son prophète, le Seigneur promet: « Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées; qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu qui ne se lasse pas de pardonner » (Ésaïe 55:7). Nous devons croire à la promesse à nu, et ne pas accepter le sentiment de la foi. Lorsque nous avons pleinement confiance en Dieu, lorsque nous nous appuyons sur les mérites de Jésus en tant que Sauveur qui pardonne les péchés, nous recevrons toute l’aide que nous pouvons désirer ». (traduit d’Ellen G. White, Faith and Works, p. 36).

Cette semaine, nous pouvons apprendre davantage cette grande vérité telle que révélée dans les écrits du prophète Ésaïe.

* Étudiez cette leçon pour le sabbat 20 Mars.