Une Tranche Par Jour – 14 mars : Joie et diversité

« Poussez vers l’Eternel des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre ! Servez l’Eternel, avec joie, Venez avec allégresse en sa présence ! » (Psaume 100.1,2)

Je sais que certains ont de la peine à voir trop d’effervescence dans la pratique du culte communautaire. Ils trouvent que trop d’expression corporelle ou une musique trop rythmée ne sont pas nécessaires à l’adoration. Ils n’ont pas toujours tort, car la joie n’est pas synonyme d’agitation ou de bruit. Pousser des cris de joie ne signifie pas crier à tue-tête sans comprendre ce qui se dit ou ce qui se fait. Dans cette invitation, il y a également un phénomène culturel car dans certaines traditions, on pousse facilement des cris pour rassembler, exprimer la joie, le deuil, l’approbation ou son contraire. Dans d’autres pays ou dans d’autres cultures, les émotions ne s’expriment pas par des manifestations bruyantes. Qu’on ne se méprenne pas : l’adoration joyeuse n’est pas nécessairement un culte qui a une ambiance de carnaval. Ce qui est bruyant n’est pas forcément édifiant. Tout n’est pas dans la musique. Ne confondons pas le culte d’adoration avec la musique et la liturgie mises en place dans un service de culte. Il y a de la place pour tous et pour tous les instruments de musique, mais tout doit être agencé avec sagesse et souci d’unité, de manière harmonieuse, avec la volonté d’édifier plutôt que de plaire aux goûts humains.

Le fruit de l’Esprit qui est joie est d’abord une joie de l’esprit, une saine organisation de sa volonté d’adoration. Je dis bien « volonté » car l’adoration passe par une décision. Si elle est habitude, elle sera une jolie routine mais probablement elle ne fera qu’apaiser notre conscience mais ne remplira pas notre cœur et ne transformera pas notre vie. Le Saint-Esprit désire nous aider sur le chemin du salut, nous aider à voir plus clair en nous, pour mieux voir la vie autour de nous et ses nombreux défis.

Le service de culte communautaire, où les adorateurs sont heureux de se retrouver, ne peut se faire sans joie et sans appréciation des bontés de l’Eternel. Plus qu’un devoir, l’acte d’adoration a la vocation de se transformer en service joyeux. C’est pour la gloire de Dieu !

Prière du jour : « Je veux t’adorer de tout mon cœur, Seigneur. Que l’Esprit transforme ce cœur et le remplisse de ta joie. En Jésus, amen ! »

Une tranche par jour est un livre de méditations quotidiennes sur le fruit de l’Esprit, écrit par le Pasteur Daniel Jennah


© Daniel Jennah / Maradil – 2020
Les méditations sont publiées sur le site restonsunis.com et les pages Instagram et Facebook d’Adventiste Réunion avec la permission de l’auteur.

Il est rappelé que le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.