Une Tranche Par Jour – 6 Juin : Bonté et pardon

« Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Luc 23.34)

La demande que Jésus fait au Père n’est pas ordinaire. Il est crucifié entre deux brigands, on le traite comme un malfaiteur, un moins que rien mais il reste connecté à son Père et il a la bonté de prier pour ceux qui lui font mal !

Exercer la bonté fait du croyant un pratiquant du pardon. De ce fait, sa participation au corps du Christ le met en situation d’apprentissage et de témoignage. Quand les membres d’église ont de la peine à se pardonner, c’est le signe évident d’un problème profond méritant notre attention, avec beaucoup d’humilité et de sagesse. Le pardon ne doit pas être offert ou accepté du bout des lèvres mais avec un cœur sincère et entier. C’est un signe de bonté.

Comme nous l’avons évoqué hier, pardonner n’est ni facile ni banal. C’est un acte de courage et d’humilité, s’inscrivant dans une œuvre d’amour et de miséricorde. Nous apprenons auprès d’un Dieu bon que le pardon a un prix : celui de la vie, de la dignité et de l’honneur de celui qui l’offre. Le pardon expose mais ne fragilise pas ; il est humilité et jamais humiliation ; il est gratuit mais n’a pas de prix ; il se donne plus qu’il ne demande. Le pardon met en relation avec l’autre – divin ou humain – et le refuser amène la séparation. Or le fruit de l’Esprit se caractérise également par la bonté, celle qui accepte et pratique le pardon. La bonté n’est pas synonyme de faiblesse devant les torts causés ou subis. Elle devient une force de caractère, soutenue par l’amour-agapè, permettant d’ouvrir son cœur et d’accueillir, dans le pardon, ceux qui ont eu une attitude incorrecte ou ont commis des actes dénués de bonté.

Vous mangez des fruits parce qu’ils sont bons à votre palais et on imagine mal un endroit sur notre planète où les humains n’aiment pas les fruits. Il en est de même de tout cheminement avec le Christ : impossible de développer sa spiritualité sans le témoignage de la bonté. Il n’est pas toujours facile de l’exercer, surtout en face de la violence, de l’agressivité ou d’autres formes d’opposition. Mais faisons confiance au Saint-Esprit, dont le pouvoir transformateur opère des miracles… 

Prière du jour : « Comme un fruit doux à mon palais, Seigneur, apprends-moi à apprécier ta bonté pour encore mieux l’exercer et la partager. Amen ! »

Une tranche par jour est un livre de méditations quotidiennes sur le fruit de l’Esprit, écrit par le Pasteur Daniel Jennah


© Daniel Jennah / Maradil – 2020
Les méditations sont publiées sur le site restonsunis.com et les pages Instagram et Facebook d’Adventiste Réunion avec la permission de l’auteur.

Il est rappelé que le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.