Ma vie et mon histoire ministérielle racontées par Busi Khumalo

GENERAL CONFERENCE

AFRIQUE DU SUD | NOEL SIBANDA

16 JUIN 2022

La Conférence générale a un nouveau directeur de la jeunesse : Busi Khumalo. Avant son élection en tant que nouveau directeur de la jeunesse de la CG, le pasteur Khumalo était directeur de la jeunesse et aumônier de la division Afrique australe-océan Indien. Le directeur de la communication de la SID, Noel Sibanda, a eu un tête-à-tête avec le pasteur Busi Khumalo.

Noel Sibanda : Pasteur Busi Khumalo, vous venez d’être élu comme le nouveau directeur de la jeunesse du CG. Dites-nous en plus sur l’histoire de votre vie dans le ministère.

Busi Khumalo : L’histoire de ma vie et de mon ministère est parfaitement illustrée par la manière dont Dieu m’a conduit depuis mon enfance jusqu’à ce jour. Quand j’étais un petit garçon, j’aimais prêcher. Je prêchais aux poulets que nous élevions à la maison. Plus tard, ma mère m’a raconté que lorsqu’elle était enceinte de moi, elle a supplié Dieu que si l’enfant qu’elle portait était un garçon, elle aimerait le consacrer au service de Dieu. Comme on dit, le reste appartient à l’histoire.

NS : Pasteur Khumalo, comme tous les autres êtres humains, nous avons tendance à faire des promesses à Dieu dans nos vies, et parfois nous lui promettons ciel et terre et oublions que tout lui appartient. Avez-vous aussi fait de telles promesses ? Si oui, quels vœux avez-vous fait à Dieu ?

BK : Il y a quelques années, alors que j’étais un jeune pasteur, j’ai promis à Dieu et à ma femme que je n’accepterais jamais une invitation de l’église à servir comme directeur de la jeunesse. La raison de cette prise de position est que je ne me considérais pas digne d’un tel appel car je ne pensais pas avoir les compétences et les capacités inhérentes à un tel poste. En 2004, Dieu a voulu me prouver que j’avais tort. On m’a demandé d’être le directeur de la jeunesse de l’union des fédérations d’Afrique australe. Lorsque j’ai été élu, je servais en tant que pasteur de district à Durban, en Afrique du Sud. C’était une tâche intimidante en raison de mon manque d’expérience. Par la suite, l’Église m’a demandé de servir en tant que directeur de la jeunesse de la division Afrique australe-océan Indien (SID) de 2010 à aujourd’hui.

NS : En regardant en arrière dans votre vie de ministère, comment Dieu vous a utilisé, quel est votre sentiment en ce moment ?

BK : Je peux simplement dire qu’aujourd’hui, je suis émerveillé par les actions de Dieu dans ma faillibilité et mon insuffisance humaines. Mon histoire est une indication claire que Dieu peut utiliser n’importe qui. J’espère et je prie pour que l’histoire de ma vie encourage et inspire nos jeunes à croire en la sagesse de Dieu ; Il sait ce qu’il fait quand il les désigne du doigt.

NS : Et enfin, Pasteur Khumalo, quel message spécial aimeriez-vous partager avec nos jeunes aujourd’hui ?

BK : Mon message, en particulier pour les jeunes qui lisent cet article, est de les inviter à se souvenir de l’histoire de Samuel, qui a été choisi par Dieu à l’époque des juges pour servir Dieu à une époque de pénurie spirituelle. L’époque dans laquelle nous vivons a besoin de jeunes gens qui sont à l’écoute de la voix de Dieu qui nous appelle à participer à l’œuvre de Dieu alors que nous nous lançons tous dans notre plan stratégique “J’irai !”.