Semaine de prière mondiale [J-100]

Être disciple, une croissance continue

Il y a environ 2 000 ans, sur les rives de la Galilée, Jésus a lancé une invitation à un petit groupe de pêcheurs :

« Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » (Mt 4.19) « Et aussitôt ils laissèrent la barque […] et le suivirent. » (v.22) En passant du temps avec Jésus, leur vie a été transformée à tout jamais.

Aujourd’hui encore, Jésus appelle les gens à être ses disciples. Être un disciple, c’est d’abord suivre Jésus – passer du temps avec lui par l’étude de la Bible et la prière, et le suivre là où il nous conduit. Au fil des pages des Écritures, nous pouvons, nous aussi, nous asseoir aux pieds de Jésus et écouter ses enseignements. Nous le regardons guérir les aveugles et les boiteux. Nous voyons son zèle tandis qu’il purifie le temple, et sa tendresse alors qu’il bénit les enfants. Nous observons l’amour qu’il porte à ses ennemis et les conseils qu’il donne à ses amis.

Tout comme les disciples d’antan, nous avons accès à ses instructions profondes. Nous sommes émerveillés par les dernières scènes de sa vie terrestre. Nous réjouissant de sa résurrection, nous pouvons encore marcher avec les disciples vers Emmaüs alors que Jésus, « commençant par Moïse et par tous les prophètes, […] leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait » (Lc 24.27).

Ayant « été avec Jésus » (voir Ac 4.13), nous sommes alors prêts à accepter son appel : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28.19,20)

Pendant cette semaine de prière, je vous invite à passer un temps privilégié avec Jésus, alors qu’ensemble, nous examinons attentivement ce que signifie le suivre.Ted N. C. Wilson
Président de la Conférence générale de l’Église adventiste du septième jour