Morning Watch du 16 août 2020

“Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.” Matthieu 7.21

Jésus, le maître des maîtres

Sans aucun doute, Jésus était un prédicateur efficace et un praticien recherché, mais il était aussi un maître hors pair1. Les évangiles regorgent d’épisodes instructifs. Le lecteur y trouve des expériences d’apprentissage créées à l’intention des douze disciples, mais destinées aussi bien à une foule qu’à une seule personne2. Son sermon sur la montagne, par exemple, est en réalité une session pédagogique en plein air à l’adresse des disciples et de la multitude3.

L’objectif de son enseignement

Jésus enseignait de manière à engager activement ses élèves dans l’expérience pédagogique. À cette fin, il insistait sur cinq points : penser, connaître, comprendre, être, et faire.

Penser. « Qu’en pensez-vous ? » demandait souvent Jésus. En introduction à la parabole du bon berger, par exemple, il invite ses auditeurs à bien réfléchir au sens du récit4.

Connaître. La connaissance, pour le Christ, était importante. Quand les sadducéens lui posèrent l’impossible énigme de la femme mariée successivement à sept frères, Jésus répondit : « Vous êtes dans l’erreur car vous ne connaissez ni les Écritures ni la puissance de Dieu. » Dans son enseignement, Jésus insistait toujours sur l’importance de connaître la vérité et d’acquérir un entendement expérimental de la personne de Dieu5.

Comprendre. La connaissance ne suffit pas. Pour le Christ, la compréhension était tout aussi importante. En racontant l’histoire du fermier qui ensemence son champ, il dit :

« Celui qui a reçu la semence tombant dans la bonne terre est l’homme qui entend la Parole de Dieu et la comprend. » Puis, à la fin de son ministère, après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus leur demanda : « Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? »6

Être. Un jour, un expert en droit demanda à Jésus : « Qui est mon prochain ? » Jésus lui répondit par l’histoire du bon samaritain, puis il réorienta la question de l’avocat sur la manière d’être : « Qui a été le prochain de celui qui était tombé aux mains des brigands ?» Jésus insista aussi sur l’importance d’agir selon certaines vertus dans la vie personnelle. « Soyez miséricordieux. » Il insistait : « Soyez magnanimes comme votre Père céleste est magnanime. » « Soyez avisés comme les serpents et purs comme les colombes. » Ou tout simplement : « Soyez prêts. »7

Faire. Le Christ soulignait que le concept de la connaissance devrait inspirer la pratique, que le comportement devrait refléter la manière d’être. « Maintenant que vous savez ces choses, vous êtres bénis si vous les pratiquez. » Plus encore, il enseigna que nos actions influencent notre destinée. « Ce ne sont pas tous ceux me disent, “Seigneur, Seigneur”, qui entreront dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. »8

John Wesley Taylor
Extrait de la Revue d’Éducation Adventiste 35:2013

RÉFÉRENCES

1. Matthieu 4.23-25. « Ce maître envoyé par Dieu est le centre de tout travail d’éducation authentique. » Ellen G. White, Éducation, p.93, Éditions Vie et Santé, 1986.
2. Matthieu 10.1 ; Luc 12.1 ; 13.10,11 ; Jean 3.1.
3. Matthieu 5. 1,2.
4. Matthieu 17.25 ; 18.12 ; 22.42 ; 21.28. 5. Matthieu 22.29 ; Jean 8.32 ; 14.7. Les versets bibliques cités sont tirés de la Nouvelle Bible Segond, 2002.
6. Matthieu 13.23 ; Marc 7.14 ; Jean 13.12 ; Luc 24.45.
7. Luc 10.29,36 ; 6.36 ; Matthieu 10.16 ; Luc 12.40.
8. Matthieu 5.16 ; 7.21 ; Jean 13.17 ; voir aussi Matthieu 16.27.


Le Morning Watch est premier plan de lecture du département de la Jeunesse Adventiste paru pour la première fois en 1908, soit un an avant l’intégration officielle du département dans l’organigramme de l’Eglise.
Le Morning Watch mis en ligne depuis janvier 2020 est l’édition de l’année 1908.