Morning Watch du 11 septembre 2020

Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. Matthieu 13:23.

Ceux qui ont entendu la parole et qui la gardent porteront du fruit par leur obéissance. Reçue dans l’âme, cette parole se manifestera par de bonnes œuvres. Elle permettra l’édification d’un caractère et d’une vie conformes à l’idéal proposé par le Christ. Voici ce qu’il dit de lui-même: “Je veux faire ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon cœur.”Psaumes 40:9. “Je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.Jean 5:30. L’Ecriture ajoute encore: “Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi, comme il a marché lui-même.1 Jean 2:6.

La parole de Dieu entre souvent en conflit avec nos tendances héréditaires ou acquises et avec nos mauvaises habitudes, mais l’auditeur représenté par la bonne terre reçoit la parole et se soumet à toutes ses exigences; tout son comportement est dès lors sous le contrôle de celle-ci. A ses yeux, les commandements de l’homme borné et sujet à l’erreur sont insignifiants à côté de la parole du Dieu infini. C’est de tout son cœur et avec une détermination inébranlable qu’il aspire à la vie éternelle. Même s’il devait subir la persécution, perdre ses biens et jusqu’à sa vie, il obéira à la vérité.

Et il porte du fruit “avec persévérance”. Aucun de ceux qui reçoivent la parole de Dieu n’est à l’abri des difficultés et des épreuves, mais le véritable chrétien ne se laisse pas aller à l’impatience, au doute et à l’abattement. Même si nous ne pouvons pas connaître l’issue de l’épreuve et comprendre les desseins de Dieu à notre égard, nous ne devons pas perdre confiance. Souvenons-nous au contraire de la miséricorde de notre Dieu; déchargeons-nous sur lui de tous nos soucis et attendons patiemment l’heure de la délivrance.

L’épreuve fortifie la vie spirituelle. Supportée vaillamment, elle modèle notre caractère et nous apporte de grandes bénédictions. La tempête et l’obscurité sont parfois nécessaires pour amener à maturité ces fruits parfaits de la foi que sont la douceur et l’amour.

“Le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière-saison.”Jacques 5:7. De même, le chrétien doit attendre patiemment que la parole de Dieu fructifie dans sa vie. Lorsque nous prions pour recevoir les grâces du Saint-Esprit, souvent Dieu exauce nos prières en nous faisant passer par certaines circonstances qui favorisent le développement de ces fruits en nous. Comme nous ne comprenons pas ses desseins, nous nous étonnons et sommes consternés. Cependant, ces grâces ne peuvent se développer sans suivre des lois comparables à celles qui régissent la croissance de la plante. Notre rôle est donc de recevoir la parole, de la garder avec soin et de nous soumettre à elle sans réserve. Alors seulement les desseins de Dieu se réaliseront en nous. “Si quelqu’un m’aime, dit le Christ, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.”Jean 14:23. Nous vivrons sous l’attrait d’un esprit fort et parfait parce que nous serons en liaison étroite avec la source de puissance éternelle. Dans notre vie en Dieu, nous serons captifs de Jésus-Christ; nous ne vivrons plus en égoïstes, mais le Christ vivra en nous. Son caractère se reflétera dans le nôtre, et c’est ainsi que nous produirons les fruits du Saint-Esprit: “trente, soixante, et cent pour un.Marc 4:20.

Cette méditation est issue du livre d’Ellen G. White “Les Paraboles de Jésus ” Pages 45.


Le Morning Watch est premier plan de lecture du département de la Jeunesse Adventiste paru pour la première fois en 1908, soit un an avant l’intégration officielle du département dans l’organigramme de l’Eglise.
Le Morning Watch mis en ligne depuis janvier 2020 est l’édition de l’année 1908.