10 jours de prière – Jour 6 : Confiance dans le jugement et prière

 « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a comblés de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ, comme il nous a choisis en lui avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irréprochables devant lui dans l’amour, nous ayant prédestinés à l’adoption comme fils par Jésus-Christ à lui-même, selon le bon plaisir de sa volonté. » – Éphésiens 1.3-5 

 L’heure du jugement est arrivée 

 Le message du premier ange de l’Apocalypse annonce que « l’heure du jugement [de Dieu] est venue » (Apocalypse 14.7). Dans la lumière flamboyante de l’éternité, la réalité du jugement divin du ciel nous pousse à rechercher dans la prière une relation plus profonde avec Dieu. Le jugement dans le sanctuaire du Ciel était préfiguré par le Jour des Expiations dans l’ancien Israël. Lors du jour antitypique des expiations dans le système de sanctuaire de l’Ancien Testament, tout Israël se rassemblait autour du sanctuaire, pour confesser ses péchés et chercher le pardon de Dieu. Lévitique 23.29 met l’emphase sur le fait que : « Toute personne qui ne s’humiliera pas ce jour-là sera retranchée de son peuple. » S’humilier, l’âme affligé, c’était chercher Dieu dans la repentance et la confession, en lui demandant le pouvoir de vivre une vie pieuse. 

Lorsque nous pensons à garder les commandements de Dieu, il est très facile de réfléchir à nos faiblesses, à notre fragilité et à notre incapacité à faire ce que nous désirons au plus profond de notre âme. Trop souvent, nous d L’honneur et la réputation de Dieu sont en jeu dans le jugement final du ciel. Des questions sur son caractère ont été soulevées devant l’univers. Dieu est-il juste ? Ses commandements sont-ils impossibles à respecter ? Est-il à la fois aimant et juste ? Lors du jugement, Dieu révélera qu’il a fait tout ce qui était possible pour sauver l’humanité. Il n’y a rien de plus qu’Il aurait pu faire. Sa grâce est suffisante pour tous. C’est une grâce qui nous sauve à la fois de la peine et de la puissance du péché. C’est une grâce qui pardonne notre passé et donne du pouvoir à notre présent. 

L’urgence du message portant sur le temps du jugement nous conduit à une relation profonde avec le Christ. Nous aspirons à honorer son nom et à ne rien faire qui puisse ternir sa réputation. Nous n’avons pas à craindre le jugement, car le Christ est notre Avocat, notre Défenseur et notre Juge (Jean 5.22). En Christ, nous sommes filles et fils du Roi de l’Univers, nous faisons partie de la famille royale céleste. Le prophète Daniel représente Jésus dans le sanctuaire céleste, comparaissant devant le Père en notre faveur lors du jugement final qui se déroule au ciel. Des dizaines de milliers d’êtres célestes se pressent dans cette scène de tribunal. La grande controverse entre le bien et le mal prendra bientôt fin. Le nom de Dieu, semblable à son caractère, sera exalté devant l’univers (Daniel 7. 9-14). On verra qu’il est à la fois miséricordieux et juste, qu’il a fait le don le plus précieux du ciel en la personne de Jésus. 

À travers les âges incessants de l’éternité, nous nous exclamerons : « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ, comme il nous a choisis en lui avant la fondation du monde, afin que nous soyons saints et irréprochables devant lui dans l’amour, nous ayant prédestinés à l’adoption comme fils par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce, par laquelle il nous a fait accepter dans le Bien-aimé. » (Éphésiens 1. 3-6). 

Dans notre temps de prière aujourd’hui, examinons notre propre coeur et prions Dieu de nous révéler tout ce qui n’est pas en harmonie avec sa volonté. Demandons-lui de nous purifier de ces péchés profondément cachés, puis remercions-le pour sa grâce, son pardon et son pouvoir de vaincre. Mais surtout, remercions-le pour Jésus. 

Prions ensemble

Dieu, c’est merveilleux de penser que Tu désires révéler ton caractère d’amour, à travers moi. Remplis-moi de ton Saint-Esprit et donne-moi la gloire dont tu es digne. Vis en moi et à travers moi et donne-moi Ta victoire sur le péché. Remplis-moi de la force de vivre en harmonie avec ta volonté. 


Texte complet